Nouveau stylo Montblanc en hommage à JFK

Si vous parcourez ce blog, vous découvrirez que j’ai écrit un polar historique sur l’assassinat de JFK, qui demeure l’une des énigmes les plus mystérieuses du siècle dernier. Pourquoi ai-je entrepris une telle démarche, qui a nécessité un travail énorme de documentation ? ( que je compare souvent à celui qui m’a été donné de fournir lors de mon doctorat, c’est dire si la charge de travail fut grande !)

En premier lieu, je dois dire que c’est un événement qui m’a marqué. Probablement parce que Kennedy était un président jeune, dynamique et populaire, qui incarnait l’espoir d’une nouvelle ère politique. D’un monde meilleur. Or, il n’a malheureusement pas pu aller jusqu’au bout de ses idées ( il a tout de même eu le temps d’apporter une contribution majeure à l’amélioration des droits civiques et de la liberté citoyenne). D’où un fort sentiment de regret et d’inachevé, qui a contribué à faire de lui un mythe. Ensuite, il faut reconnaître que son assassinat a eu lieu à une période mémorable : les sixties aux USA. Une époque qui m’évoque tellement de choses et qui transporte mon âme vers des personnages tels que le noble Martin Luther King, le précurseur Neil Armstrong, le roi Elvis Presley, le génialissime Alfred Hitchcock, la sulfureuse Marylin Monroe, le talentueux Andy Wharol… Mais, à mon sens, ce ne sont pas des raisons suffisantes pour entreprendre d’écrire un livre de cinq cent pages sur le sujet. Ce qui m’a réellement motivé à le faire, c’est parce que, au hasard de mes recherches personnelles, j’ai été aiguillé sur une piste inédite, où personne ne s’était encore aventuré. Un nouvel angle de recherche s’est offert à moi de manière tout à fait inattendue ( et inespérée!), et je me suis laissé prendre au jeu. Je n’ai pas pu passer à côté de cette offrande. Surtout qu’en creusant la question, j’ai eu la surprise de découvrir que la thèse que je venais de mettre au jour avait de plus en plus de poids… Voilà pourquoi j’ai pris ma plume et je me suis attelé à la tâche. Pour tenter d’apporter ma pierre à l’édifice.

Mais revenons à nos moutons. Dans ce blog, je vais essayer, de temps en temps, de vous faire part de l’actualité concernant l’assassinat de JFK et sa mémoire. Et aujourd’hui, cela va porter sur un instrument indispensable à tout écrivain ( hasard, coïncidence ou fixation névrotique dictée par mon subconscient d’écrivain ?)…

Montblanc, qui est une marque réputée pour ses objets d’écriture haut de gamme, rend régulièrement hommage à des personnalités historiques. Ont notamment été honorés par la marque : François 1er, Madame de Pompadour, Charlemagne, Alfred Hitchcock, Léonard de Vinci…

Nouveauté en cette année 2015 : une fois de plus, un stylo sera dédié à la mémoire du trente-cinquième président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy ( après avoir déjà lancé l’édition limitée JFK 1917, en référence à son année de naissance).

La gamme sera disponible en version bille, plume ou roller ( Un stylo roller utilise une encre gélifiée ou à base d’eau, contrairement à un stylo à bille classique où l’encre est visqueuse et huileuse. D’où une meilleure saturation du papier, conférant au roller une excellente qualité d’écriture)

Tous les stylos sont inspirés de l’univers de la voile, qui était le loisir préféré du chef d’état grâce à qui l’Homme a posé un pied sur la lune. Ils dessinent un motif qui évoque les cordages d’un bateau, tandis qu’une bouée figure sur la plume. Et bien sûr, les couleurs rouge, blanche et bleue sont à l’image du drapeau des États-Unis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s